Photo © Mélissa Boucher

Le décrochage scolaire se joue avant la maternelle

En France, 500 000 enfants de 0 à 3 ans grandissent dans une famille en situation précaire. Leurs parents peuvent avoir un faible niveau d’études, un moindre accès aux ressources éducatives, ou être confrontés à des difficultés du quotidien : l’environnement de ces enfants risque d’être moins favorable à leur éveil langagier. Lorsqu’ils entrent à l’école maternelle, ils maîtrisent en moyenne deux fois moins de mots que les enfants des familles aisées.

Ce manque d’exposition précoce au langage risque de se transformer en désavantage durable : les sciences cognitives montrent qu’entre la 1ère et la 3e année, le cerveau du tout-petit connaît sa fenêtre temporelle la plus propice à l’apprentissage du langage. Un enfant qui entre en maternelle avec une faible maîtrise du langage oral aura ainsi un risque élevé de difficultés en lecture et, à terme, de décrochage scolaire. Il est donc essentiel pour l’avenir de l’enfant qu’il bénéficie de stimulations langagières riches et variées bien avant l’école.

Enfant d’une famille aisée
Enfant d’une famille modeste

1Étude “The Early Catastrophe” de Betty Hart and Todd R. Risley, 1995

La solution la plus efficace : un environnement plus stimulant pour les tout-petits

Des études scientifiques ont obtenu des résultats spectaculaires en intervenant très tôt. Dans l’étude Carolina Abecedarian, 55 enfants américains défavorisés ont été accueillis dans une crèche pilote de haute qualité éducative et suivis ensuite pendant 35 ans. Les bénéfices sont forts et durables : ces enfants ont été deux fois plus nombreux à obtenir un emploi qualifié 20 ans plus tard. La preuve a ainsi été faite qu’apporter à l’enfant un environnement plus stimulant avant l’école peut suffire à changer le cours de sa vie.

Accès aux études supérieures

Accès à des emplois qualifiés

Taux de maladies cardio- vasculaires à 35 ans

Enfants ayant été
accueillis dans la
crèche pilote

Enfants n’ayant
pas été en crèche

Accès aux études supérieures

crèche pilote

pas de crèche

Accès à des emplois qualifiés

crèche pilote

pas de crèche

Taux de maladies cardio- vasculaires à 35 ans

crèche pilote

pas de crèche

Aider les parents à éveiller leur enfant au langage

Le parent est le mieux placé pour développer l’éveil langagier de son enfant. Nous apportons aux parents en situation précaire les ressources qui peuvent leur manquer pour cela : idées nouvelles pour jouer avec leur enfant, livres en tissu, accompagnement à la bibliothèque…

Nos intervenants (orthophonistes, psychologues, puéricultrices…) organisent des ateliers parents-enfants. Ils rencontrent le parent et son enfant dans un lieu convivial (PMI, ludothèque, bibliothèque) : ils créent un lien de confiance en valorisant le parent, proposent des jeux, des activités, des idées pour stimuler le langage dans le quotidien. Leur but est de donner envie au parent de les pratiquer lui-même à la maison avec son enfant. L’intervenant s’appuie sur la dynamique d’un groupe de parents : ce sont aussi les parents qui se donnent entre eux des idées pour transformer chaque moment du quotidien en une occasion de parler et de jouer avec son enfant.

Notre modèle d’accompagnement parental comprend deux éléments inédits en France dans le domaine de la petite enfance :

> Des « parents ambassadeurs », qui organiseront eux-mêmes des ateliers avec d’autres parents : nous sommes convaincus que cette diffusion de pair à pair sera la plus efficace.

> Une offre de conseils en ligne, en appui des ateliers : les parents pourront accéder facilement à nos contenus, avoir des recommandations personnalisées et un suivi dans la durée.

Ce duo « pair-à-pair + soutien en ligne » a été développé par 1001mots pour garantir l’impact durable de notre action et permettre de toucher un grand nombre de familles.

Une nouvelle association pour déployer ce modèle à grande échelle

1001mots est une association de loi 1901 créée en 2017, en s’inspirant notamment du programme Parler Bambin (cent crèches françaises formées à l’éveil langagier). Nous sommes une « start-up associative » et nous agissons selon trois principes clés :

Page Facebook